Les différentes qualités de soie

Vous vous interrogez sur les différentes qualités de soie ? Ou comment savoir si une soie est de qualité ? Pour répondre à ces questions, il nous faut vous partager un peu de l’histoire de la soie et vous présenter les différents paramètres à prendre en compte lorsque l’on parle de qualité de soie.


De l’origine de la soie : Chine et Japon, Europe


Il y a plusieurs mythes et légendes concernant l’origine de la soie, qui est longtemps restée un mystère pour les civilisations. C’est pourtant en Chine qu’elle est connue depuis plus de 5000 ans. Le tissage de la soie y est attesté dès la fin de la dynastie Shang (1046 av. JC). La Chine occupait et occupe toujours une position dominante concernant la production de la soie grège, c’est-à-dire la soie brute obtenue par le simple dévidage du cocon.
L’arrivée de la soie en Europe occidentale remonte à la fin du Moyen Âge. Puis au XIXème siècle, elle connait une phase d’industrialisation importante. Cet essor industriel et économique sera suivi d’une décroissance due à la compétition dans certains pays d’Asie ainsi qu’aux épidémies qui ont touché les vers à soie en France. Ces difficultés n’ont donc pas été sans conséquence puisque la production de la soie est redevenue principalement asiatique par la suite.

La soie est le fil conducteur du commerce et de la foi rassemblant les Hommes, notamment sur la très célèbre Route de la soie. Malgré le fait que sa diffusion fut rapide, la production de la soie resta pendant trois millénaires exclusivement chinoise, à l’exception du Japon.

Nombreux sont les hommes et les femmes qui ont impacté la création de la soie, ses techniques de fabrication et son évolution.

D'après la Société nationale chinoise d'importation et d'exportation de la soie (CNSIEC), la superficie totale consacrée à la culture du mûrier en 1996 était d'environ 865 000 acres (ancienne mesure agraire, qui concerne la surface des terres). La production de cocons était de 403 000 tonnes et la production de la soie grège était de 59 000 tonnes.

 

Des qualités de soie très diverses


Les qualités de la soie sont très diverses et peuvent être appréciées pour différentes raisons :  Finesse, brillance, solidité ou résistance, beauté des coloris, densité du tissu, propriétés de la soie.
Dans l’imaginaire collectif, la soie est légère, fluide, sensuelle et délicate. Grâce à ses propriétés thermorégulatrices, elle isole en hiver et rafraîchit en été. Toutes ces caractéristiques justifient l’engouement qu’il y a pu y avoir autour de ce matériau mais également pourquoi elle est aussi qualitative.

Mais alors, comment reconnaître une soie de bonne qualité ?


La soie est une fibre avec laquelle nous devons être très attentifs. Il devient très vite possible de confondre une soie de bonne qualité avec un satin synthétique par exemple. À vue d’œil, la soie possède des irrégularités et offre une finition brillanteou mate comme les taies d’oreiller Benu Blanc.


Pourquoi évoquons-nous le satin ?

Le satin est souvent confondu avec la soie parce que le satin est brillant. Mais le satin n’est pas une matière, le satin est une technique de tissage. Il existe de multiples satins : satin de coton ou encore satin de polyester. Si vous trouvez une taie d’oreiller en satin à petit prix, attention, il s’agit en général de satin de polyester, un dérivé du pétrole, et cela n’a aucune propriété beauté.

Différentes astuces existent pour reconnaître de la soie véritable : toucher la matière, tenir compte du prix car la soie est un matériau onéreux, inspecter le tissage et l’éclat de la matière… Les tissus 100% soie produisent lorsqu’ils sont brûlés de la cendre, et non pas un amas comme le plastique lorsqu’il est brûlé.
Soyez vigilants, il est facile d’être trompé par des tissus avec des similitudes bluffantes (la viscose par exemple).

Il existe aussi plusieurs sortes de soie, déterminées par leur tissage, comme le satin de soie, la mousseline de soie, le twill de soie, l’organza de soie… L’organza et la mousseline sont des tissus réalisés avec l’armure « TOILE », la différence provient de la densité du tissu ou du type de fils de soie utilisés.


Quels sont les différents types de soie ?


Pour être plus précis dans les diverses catégories de soie, il faut savoir que différents types de soie existent. Par exemple il y a :

  • La soie grège qui est un fil continu d’environ 1000 à 1200 m. Cette soie a un fini brillant
  • La schappe de soie qui est un fil discontinu de fibres allant de 8 à 30 cm. Cette soie est mate et un peu plus souple que les autres. Il s’agit des « déchets » de la soie grège. Le terme « déchet » peut avoir une connotation négative mais il fait uniquement référence aux cocons qui sont inutilisables en filature, par exemple lorsque les cocons sont percés, tachés, ou bien les fils cassés lors de la filature. Les fibres les plus longues sont celles qui donneront la schappe et les plus courtes donneront la bourrette de soie
  • La bourrette de soie qui est un fil discontinu de fibres très courtes, inférieures à 8 cm. Cette soie est mate, avec un toucher qui se rapprocherait de la toile de lin. Ses fils sont en effet plus épais et très solides.



Momme, mommé, mommes de soie et qualité 


Que signifie le momme de soie ? origine chinoise ou japonaise ?


D’après le Dictionnaire de la Soie , le momme ou mommé est une mesure chinoise impériale concernant le poids au mètre d'un tissu. Le momme équivaut à 4,4 grammes au mètre2. Par exemple, un tissu de 8 mommes donne 35,2 grammes au mètre. C’est un critère intéressant pour évaluer la soie, il permet de déterminer sa densité et son poids. Plus une soie possèdera des mommes, plus elle sera résistante et prolongera sa longévité. L’on va aller rechercher des soies de 19 à 25 mommes pour le linge de lit par exemple.

Mais le nombre de mommes ne veut pas nécessairement indiquer une qualité : il existe de superbes tissus de soie de grammage léger. La mousseline de soie va être bien en dessous de 19 mommes et pourtant l’on ne peut absolument pas dire qu’elle soit de moindre qualité.



Quels sont les différents mommes de soie et quels sont leurs caractéristiques ?


Le grammage de mommes varie entre les tissus. En dessous de 16 mommes, nous retrouverons plutôt la famille des textiles (vêtements, accessoires, lingerie).
Pour le linge de lit, en particulier les taies d’oreiller en soie, les mommes commencent plutôt à 19.

22 mommes est le pallier supérieur et une densité qui est très satisfaisante pour une taie d’oreiller.

Chez Benu Blanc, nous avons sélectionné une soie tissée et fabriquée en France afin de confectionner nos taies d’oreiller en soie 25 mommes (112 g/m2). Cette densité en fait une soie mate, très légèrement brillante et non-glissante qui résiste très bien aux lavages en machine.

Si vous avez bien suivi, plusieurs critères sont à prendre en compte pour identifier une soie de bonne qualité. Le type de soie, sa qualité et sa densité sont bien évidemment des indications primordiales. Mais le grade de qualité est tout aussi important et significatif pour le choix d’une soie.

Qu’est-ce qu’un grade de soie ? est-ce important pour la qualité de soie ? 



Le grade de soie est une échelle de classement qui donne une mesure de la qualité d’une soie grège. Comme tout autre tissu et matériau, certaines sont d’excellente qualité, d’autres de mauvaise qualité. Donc attention à ne pas se faire avoir avec des tissus ou produits qui paraissent qualitatifs.

Quelle est la meilleure qualité de soie ?


Ce classement comporte 11 grades de soie possibles pour les soies grèges (6A, 5A, 4A, 3A, 2A, A, B, C, D, E et F).
Il y a une partie lettrée et une partie numérotée. On vous explique !
L’échelle classe les lettres entre A et F, chacune représentant une qualité de soie différente. Vous vous en doutez, le A est la meilleure des qualités, la F, elle, est la moins bonne qualité.
Le grade 6A est la plus belle qualité de soie. Les grades vont dépendre de plusieurs paramètres : la couleur, la propreté, la longueur des fibres, les écarts de titre, la rupture, la ténacité…
Le producteur de soie trie donc ces fils de soie grège lors d’un contrôle et les classifie en différents grades.

Il faut savoir que le grade de la soie n’est pas obligatoire. En effet, à l’origine, ce système de grade a été mis en place par le Japon pour réaliser des niveaux tarifaires. Et en plus, les grades ne s'appliquent qu'à la soie grège. 


Quelles sont les différentes certifications pour la soie ?


La certification OEKO-TEX pour la soie 


La certification STANDARD 100 OEKO-TEX assure légalement la conformité des produits textiles, passés à divers contrôles. Elle certifie en outre qu’un produit distingué avec le STANDARD 100 a été vérifié de manière certaine quant à de potentielles substances nocives intégrées à celui-ci.

Le label Oeko-tex pour la soie : un label de qualité 


Le label Œko-Tex Standard 100, aussi appelé en français ‘Confiance Textile’ est un label de qualité.
Il garantit la qualité des textiles, et des produits utilisés, lors de leur production, pour les travailleurs, mais aussi pour les consommateurs et pour l’environnement.
Il s’assure de la production de matières et de produits sans aucune trace de substances toxiques. Il a été créé en 1992 par l’Institut Autrichien de Recherche Textile ÖTI et l’Institut Allemand de Recherche Hohenstein. Il permet à tous les consommateurs de vérifier si l’attestation d’un produit est encore d’actualité avec un numéro de certification.
À toute étape de la transformation, le système OEKO-TEX® va être celui qui va détecter et supprimer rapidement les potentielles sources de substances à problèmes. Un contrôle doit avoir lieu lorsqu’un produit textile subit une transformation ultérieure ou qu'une modification de sa composition chimique est opérée. Plus le contact d’un produit avec la peau est intensif et sensible, plus les exigences en termes d’écologie humaine sont hautes et strictes.
Il existe 4 classes de produits Oeko-Tex standard 100. Elles sont déterminées en fonction de l’adhérence entre le produit et la peau. Cela signifie que les normes anti-allergiques seront beaucoup plus exigeantes avec les produits les plus en contact avec la peau.
Le linge de lit, par exemple, fait partie de la classe II car cette classe englobe les produits en contact direct avec la peau.

Que garantit le label Oeko-tex ?


La norme Oeko-tex a été créée afin de standardiser le processus de fabrication des matériaux textiles sur le marché international. Cela ne fonctionne pas sur tous les matériaux qui existent, mais surtout sur les textiles sans aucun produit nocif présent dans leur composition.

soie certifiée oeko-tex


Comment obtenir la certification Oeko-tex ?

Pour obtenir la certification Oeko-Tex en France, l'entreprise doit envoyer un dossier à l'IFTH (Institut Français du Textile et de l'Habillement). Ce dernier va s’occuper de réaliser divers tests en laboratoire grâce à des échantillons de produits ou matériaux. S’ils répondent aux exigences, alors le certificat est délivré pour une année. Des audits réguliers ont lieu par la suite pour s’assurer du respect continu de la norme lors de contrôles sur place et des prélèvements.

Quelle est la différence entre un label et une certification ?


Un label est ce qui certifie les performances d'un matériau spécifique. Le label n'est pas encadré par la loi contrairement à la certification, qui elle, l'est. Il est possible qu’un organisme privé, comme une association, soit celui qui délivre un label.



Le label GOTS : un label axé sur le bio 



Le label GOTS, soit Global Organic Textile Standard, certifie des conditions de travail dignes mais aussi le respect de l'environnement des entreprises, de ses produits, ses procédés de production et de transformation. De plus, il assure qu’ils n'atteignent pas la santé des consommateurs. Des contrôles ont également lieu une fois par an.

L’organisation GOTS est composée de quatre organisations spécialisées dans l’agriculture biologique et dans la production de textile biologique responsable.

 

certification GOTS soie

Quelles sont les exigences de la certification GOTS ?


La certification GOTS, qui est une certification payante, a de nombreuses exigences environnementales. Pour avoir cette étiquette GOTS « biologique », une entreprise doit attester de la composition de ses produits textiles. Ils doivent être composés de 95% de fibres biologiques. Pour avoir l’étiquette ‘composé de fibres biologiques’, ils doivent seulement être composés de 70% de fibres biologiques.

Beaucoup de composants chimiques nocifs pour l’environnement et à caractère très polluants sont bien évidemment interdits, comme les produits utilisés pour les impressions, les blanchiments et les colorations. Cela pour éviter de retrouver leur présence dans les eaux et les sols, pouvant altérer à l’écosystème.

De ce fait, tous les composés sont examinés afin de déterminer s’ils respectent les exigences environnementales fondamentales comme la non-toxicité et la biodégradabilité.
L’utilisation d’Organismes Génétiquement Modifiés, comme le coton modifié, est formellement interdite. Les intrants dangereux comme les métaux lourds toxiques ou les solvants aromatiques sont également prohibés.

Pour obtenir cette certification, tous les emballages doivent être recyclables, que ce soient les papiers, les cartons ou bien les étiquettes des produits.

En plus de ses exigences environnementales, la certification GOTS en a aussi des sociales et sanitaires. Par exemple, une entreprise certifiée GOTS doit respecter de nombreux critères, comme l’abolition du travail forcé des enfants, la suffisance des salaires et la décence des horaires de travail.
Elle doit aussi interdire les produits chimiques nocifs pour la santé et s’assurer de la qualité en termes techniques du travail et produits finis.
Cette certification assure au consommateur final une garantie crédible.

 

La norme GRS pour la soie 



La norme GRS, Global Recycled Standard, a été créée en 2008 par la Control Union Certifications. Internationale et volontaire, elle s’occupe d’établir les critères de certification du contenu recyclé, de la chaîne de contrôle, des pratiques sociales et environnementales et des restrictions au niveau de la composition chimique.

Celle-ci répond aux besoins des entreprises qui veulent vérifier le contenu recyclé de leurs matériaux et produits et contrôler les pratiques sociales, environnementales et chimiques responsables liées à leur production.
La certification GRS inclut un pourcentage minimum de contenu recyclé élevé, au moins 50 % sont nécessaires, et des exigences sociales et environnementales supplémentaires liées au traitement et à l'utilisation de produits chimiques.

GRS soie


Quels sont les objectifs du GRS ?


Le label GRS a plusieurs objectifs, le premier étant de réduire voire éliminer l'impact négatif de la production sur les personnes et l'environnement. Cette production est garantie responsable et offre une réelle traçabilité au consommateur.
Ensuite, il souhaite fournir l'assurance que les produits sont bel et bien traités d'une manière plus respectueuse du climat. Les parties prenantes sont engagées et la communication des entreprises doit être totalement transparente.
Et enfin, il souhaite encourager une plus grande proportion de contenu recyclé dans les produits.
Elle s'applique aux entreprises actives dans l’égrenage, la filature, le tissage, le tricotage, la teinte, l'impression et la couture dans plus de 50 pays.

 

Alors, où se situe la soie Benu Blanc ?


Les taies d’oreiller en soie Benu Blanc sont en schappe de soie, ce qui nous permet d’obtenir ce fini mat très caractéristique. Cependant, les grades de soie ne s’appliquent pas à la schappe, nous ne pouvons donc pas la classer. En effet, ils ne s’appliquent qu’à la soie grège. De plus, les grades ne sont qu’un des multiples indicateurs de la qualité de la soie.
Notre schappe de soie est certifiée Oeko-tex et est de densité 25 mommes, ce qui lui confère une résistance en machine et dans le temps. Son armure est le taffetas, aussi appelé toile.
Enfin, elle est tissée en France, en Auvergne Rhône-Alpes, berceau de la soie française. Elle est confectionnée à 5 kilomètres de son lieu de tissage. À notre connaissance, Benu Blanc est la seule entreprise à faire des taies d’oreiller en soie 25 mommes tissées et confectionnées en France.


Quelles ont été les grandes figures influentes dans l’univers de la soie ?


Comme dit précédemment, de nombreuses personnes ont influencé la découverte de la soie mais aussi l’ampleur et l’importance qu’elle a pu prendre auprès des consommateurs.

Cela remonte déjà à fort longtemps, où certaines familles royales utilisaient la soie. C’est le cas du roi Darius III (336 av. JC), de la famille royale perse, par exemple.

Zheng He né en 1371, amiral de la flotte impériale et le plus célèbre explorateur chinois qui échangeait plusieurs denrées comme l’or, la porcelaine et encore la soie. Ses parcours sont de véritables exemples pour la nouvelle route de la soie.

De nombreux tisseurs, dessinateurs, brodeurs et fabricants d’étoffes de soie ont aussi marqué leur époque. Mais pour vous parler de tout cela, nous devrons y consacrer un nouvel article de blog !

 

 

[1] Dictionnaire de la soie, Boucher JJ, 2014, éditions Lanore

Photo de tissus de soie Silk in Lyon : Pierre-Aymeric Dillies

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

français
France (EUR €)